Tank

L’évolution positive du marché des pétroliers s’est poursuivie la semaine dernière avec une augmentation des taux sur l’ensemble du segment. Le taux moyen à la fois pour Suezmax et Aframax a augmenté, tandis que les taux de VLCC se sont développés de manière latérale. Les dernières évolutions sur le marché au comptant montrent que le marché est très sensible pour le moment, en effet, de légères modifications de la demande ont un impact important sur les taux. Cette évolution est due à une croissance de la vente de produits nulle ou négative mais nous prévoyons un bon dernier trimestre.

L’évolution des taux contribue à une augmentation des prix sur les contrats à long terme, car de plus en plus de locataires ont besoin de navires dans leurs comptes. Le désespoir se propage parmi les compagnies pétrolières à qui il manque des navires pour 2019, ce qui continuera à faire monter les taux.

Aframax – Tarif de location 12 mois : 17 000 $ par jour

Aframax – Taux moyen sur le marché au comptant : 26 000 $ par jour

 

Dry Bulk

L’indice Baltic Dry Index a chuté de 10,1% la semaine dernière et a clôturé à 1,031 points. Les taux applicables au Panamax ont diminué de 2,9% pour atteindre 11,622 $. Contrairement aux tarifs des pétroliers, les tarifs du vrac solide ont fortement chuté au cours des dernières semaines. Ce sont principalement les gros navires qui ont connu une forte baisse de leurs revenus, et les revenus des plus petits navires sont restés au-dessus du seuil de rentabilité.

Malgré le dernier développement, la moyenne du BDI reste supérieure de 18% à celle de 2017. Il s’agit donc sans aucun doute d’une tendance positive à long terme.

Taux de location Capesize pour 12 mois : 15 250 $ par jour

Tarif de location Panamax 12 mois : 12 500 $ par jour

 

S&P

Le marché des pétroliers d’occasion s’est radicalement amélioré ces dernières semaines, suscitant un intérêt d’achat croissant et une volonté de payer. La semaine dernière, des transactions plus intéressantes ont été exécutées.

Deux modèles 2007 Aframax ont été échangés entre 20 et 20,2 millions de dollars. Ce navire coréen doit effectuer son « enquête spéciale » en janvier pour 13,5 millions de dollars.

Ces prix sont en hausse par rapport aux transactions précédentes et sont dus aux meilleures conditions tarifaires du marché et aux prévisions de résultats solides pour les années à venir.

Sur le marché du drybulk, des transactions ont également eu lieu la semaine dernière, notamment 2x Kamsarmax. Les navires sont construits en Chine en 2012 et 2019 et les prix sont respectivement de 18,2 et 30 millions de dollars. En d’autres termes, les prix restent inchangés, malgré le sentiment négatif de taux négatif observé récemment.

Commentaires